CHANDAsia
CHANDAsia

En 2005 CHANDAsia avait vu le jour. Après une longue absence, le site renaît 12 ans plus tard. Il y a de nouveaux membres et nous les invitons à se joindre aux anciens. 2018 doit être une année de rencontres et vous êtes tous invités.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Sortie Disney en décembre 2005Sortie Disney en décembre 2005  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:54


INFORMATION relatée par CAMBODGE SOIR

Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge
03-10-2008

Vers 15 h 30, ce vendredi 3 octobre, des échanges de tirs ont eu lieu entre soldats thaïlandais et cambodgiens non loin du temple de Preah Vihear, situé dans le nord-est du Cambodge.


Selon la version donnée par Yuv Wanthan, responsable militaire cambodgien de cette région, « 16 soldats thaïlandais, des gardes frontières auraient pénétré sur le sol cambodgien dans le lieu dit de Phnom Trorp non loin du temple. Les soldats cambodgiens les ont chassés. Les thaïlandais ont résisté puis sont rentrés chez eux. Une fois de leur côté, ils ont ouvert le feu, blessant un soldat cambodgien. Ces derniers ont répliqué et ont fait un ou deux blessés ». Les échanges de tirs entre les deux groupes auraient tout de même duré dix minutes.

Cette version a été immédiatement confirmée par Phay Siphan, porte-parole du conseil des ministres, joint par téléphone. Selon le responsable, Phnom Penh a appelé Bangkok pour demander des explications. Le calme serait revenu.
Lundi 29 septembre, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, avait suggéré en marge de l’assemblée générale de l’ONU, que le Cambodge et la Thaïlande devaient résoudre le conflit concernant les temples frontaliers de façon bilatérale.
Après avoir occupé la zone du temple durant de longues semaines, le départ des soldats avait été négocié entre les autorités militaires des deux pays et annoncé, jeudi 14 août, par le général Neang Phat, secrétaire d’État à la défense et directeur du comité de résolution du conflit de Preah Vihear.

Cet incident risque de remettre de l’huile sur le feu entre les deux pays alors que la Thaïlande est toujours instable politiquement.


P.B. et F.A.


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:54

Le Cambodge proteste contre l’agression militaire thaïlandaise de Preah Vihear
04-10-2008

Dans un courrier officiel, les autorités du royaume mettent en garde le pays voisin contre les conséquences de cette action.



A la suite des échauffourées d’hier dans la zone de Preah Vihear qui se sont conclues par des échanges de tirs, le ministère des Affaires Etrangères cambodgien a fait parvenir, samedi 4 octobre, un courrier officiel à l’ambassadeur de Thaïlande à Phnom Penh.

« Le gouvernement royal du Cambodge considère ces agissements de la part des soldats thaïlandais comme de graves provocations armées », qui vont à contresens des engagements pris par les deux pays, lors des rencontres des ministres des Affaires étrangères des 28 juillet et 18 et 19 août.

De fait, les autorités cambodgiennes « protestent vigoureusement » contre cette attaque et enjoignent le gouvernement thaïlandais de ne pas renouveler une telle manœuvre à l’avenir, sous peine de s’exposer à « de graves conséquences », qui pourraient déboucher sur un affrontement armé, et qui nuiraient aux efforts conjugués des deux pays pour résoudre pacifiquement cette question de Preah Vihear.

Depuis vendredi soir, la tension n’est pas retombée entre les soldats des deux pays qui demeurent en état d’alerte, de part et d’autre de la frontière.

Vendredi 3 octobre, à 15h30, un petit contingent de soldats thaïlandais a pénétré sur le territoire cambodgien, dans le périmètre du Phnom Trap, avant d’ouvrir le feu sur les troupes cambodgiennes stationnées dans la zone de Veal Intry, qui ont immédiatement répliqué. Un soldat cambodgien de la 43ème brigade a été blessé.

P.B. et A.N.


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:55

Sompong Amornvivat au Cambodge, tension à Preah Vihear
13-10-2008

Alors que le ministre des Affaires étrangères est en visite à Phnom Penh, des soldats thaïlandais se sont à nouveau retrouvés face à face près du site de l’ancien temple.



Une confrontation tendue a eu lieu lundi 13 octobre dans la zone de Veal Intry, à proximité de Preah Vihear, alors que le chef de la diplomatie thaïlandaise Sompong Amornvivat, également vice-premier ministre, rencontrait son homologue cambodgien Hor Nam Hong à Phnom Penh.

Une centaine soldats thaïlandais ont tenté de pénétrer dans la zone de Veal Intry, où deux de leurs camarades avaient été gravement blessés en sautant sur des mines antipersonnel le 6 octobre.

Empêchés de s'introduire sur le territoire cambodgien par des militaires khmers, les troupes des deux pays se sont retrouvées face à face.

« J’ai dit à Sompong Amornvivat de prendre des assurances pour que les militaires ne pénètrent pas dans la zone, a indiqué Hor Nam Hong à l’issue de la rencontre. S’ils entraient, cela risquerait de provoquer un conflit militaire, et si ça explose, ça sera sérieux. »

Selon lui, la partie thaïlandaise a assuré avoir pris des mesures en ce sens.

Hor Nam Hong a par ailleurs proposé à Sompong Amornvivat que les deux pays retirent leurs troupes de la pagode de Keo Sikha Kiri Svara, aujourd’hui occupée par dix soldats de chaque pays, et à l’extérieur de laquelle chaque armée a positionné vingt autres soldats.

Le ministre des Affaires étrangères cambodgien a également suggéré que les soldats des deux pays se retirent des temples de Ta Moan Thom et de Ta Krabey, et que les forces soient réduites sur tout le long de la frontière.

Trois rendez-vous ont également été proposés par la partie cambodgienne : une réunion des deux groupes de la task force entre le 21 et le 24 octobre à Siem Reap, une réunion du comité mixte de démarcation entre les 3 et 7 novembre au Cambodge et une nouvelle rencontre des ministres des Affaires étrangères entre les 19 et 20 novembre en Thaïlande.

Sompong Amornvivat a indiqué que les propositions et le calendrier soumis par Hor Nam Hong ne pouvaient être approuvés par la Thaïlande sans être validés par l’Assemblée nationale.

Le 10 juillet, le ministre des Affaires étrangères thaïlandais Noppadon Pattama avait étécontraint à la démission pour avoir soutenu l’inscription de Preah Vihear à l’Unesco sans demander la ratification du document par le Parlement.


Leang Delux


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:55

Hun Sen lance un ultimatum à la Thaïlande
13-10-2008

Le premier ministre a donné aux soldats thaïlandais jusqu’à demain 14 octobre pour quitter la zone de Veal Entry, près de Preah Vihear.




Les Thaïlandais ont jusqu’au 14 octobre pour quitter le territoire cambodgien dans la zone de Veal Entry, près de Preah Vihear, a déclaré Hun Sen.

« Cette zone est une zone de combat, et si quelque chose commence, ça commencera demain », a menacé le Premier ministre.

« Les Thaïlandais ont voulu entrer plus loin sur le territoire. Nous leur disons : “si vous entrez, c’est la guerre” », a poursuivi le chef du gouvernement.

Lundi matin, alors que le ministre des Affaires étrangères thaïlandais Sompong Amornvivat entamant une visite officielle à Phnom Penh, une centaine de soldats thaïlandais ont tenté de pénétrer dans la zone de Veal Intry, à proximité du temple de Preah Vihear, où deux de leurs camarades avaient été gravement blessés le 6 octobre en sautant sur des mines antipersonnel.

Les soldats cambodgiens ont déployé un cordon autour de cette zone pour empêcher l’armée thaïlandaise d’en prendre le contrôle, occasionnant un face à face tendu entre les parties.

« Si ça explose, cela sera sérieux », avait déjà indiqué Hor Nam Hong à l’issue de la réunion avec son homologue thaïlandais.


CSH


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:56



Les Thaïlandais se retirent de Veal Entry
14-10-2008

Hun Sen, qui avait donné l’ordre aux troupes thaïlandaises de quitter la zone mardi 14 octobre avant midi, a qualifié le contrôle de ce territoire jouxtant Preah Vihear de « question de vie et de mort ».


Les militaires thaïlandais se sont retirés à 10h20 de Veal Entry, zone entre située entre la montagne et la pagode contestée, a-t-on appris aujourd’hui à midi de source militaire, après l’ultimatum lancé par Hun Sen hier, réitéré ce matin à la télévision.


Yeum Peum, responsable d'une unité militaire de Veal Entry, a confirmé ce retrait à "Cambodge Soir Hebdo".

« Nous considérons la souveraineté sur Veal Entry comme un point stratégique de vie et de mort, a menacé le Premier ministre mardi matin. Perdre ce point signifierait perdre le contrôle de Preah Vihear. Nous garderons Veal Entry, quel que soit le prix à payer. »

« Un porte-parole du gouvernement de Bangkok a dit que cet endroit leur appartenait, s’est emporté Hun Sen. Comment cela serait-il possible ? Ils sont entrés dans la zone hier ! »

Réagissant à l’« inquiétude » exprimée par la présidence singapourienne de l’Asean, Hun Sen a déclaré : « Nous sommes encore plus inquiets qu’eux, c’est notre territoire qui a été violé ».

« Si la Thaïlande considère le Cambodge comme quantité négligeable, qu’elle le dise ! a poursuivi le premier ministre. Mais les fourmis aussi peuvent déranger l’éléphant qui dort. On peut me marcher sur le pied, pas sur la tête. »


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:56

Les Thaïlandais se rapprochent à nouveau de Veal Entry
15-10-2008

Les militaires seraient revenus à 200 mètres du point qu’ils occupaient hier entre la pagode de Preah Vihear et le pied de la montagne.




« Les Thaïlandais sont revenus vers 11 h 15 ce matin à 200 mètres du point de Veal Entry d’où ils sont partis hier », a indiqué à « Cambodge Soir Hebdo » une source militaire cambodgienne sous couvert d’anonymat, mercredi 15 octobre.

Selon cette source, les militaires thaïlandais seraient « nombreux, plus d’une centaine ».

« S’ils ne respectent pas la parole de Samdech [Hun Sen], nous appliquerons l’ordre de Samdech, a ajouté le militaire. De notre côté, tout est prêt. »


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:56

Deux soldats cambodgiens tués à Preah Vihear
15-10-2008

Les officiels de l’armée thaïlandaise évoquent sept paramilitaires blessés dans leur camp.



Deux soldats cambodgiens ont été tués et deux autres blessés lors de l’accrochage frontalier survenu mercredi 15 octobre, a annoncé le ministre des affaires étrangères Hor Nam Hong dans la soirée.


Les combats se poursuivraient dans trois zones différentes, selon le chef de la diplomatie cambodgienne : à Veal Entry, autour de la pagode de Preah Vihear et à Phnom Trop.


Selon le porte-parole du ministère thaïlandais Tharit Charungvat, sept paramilitaires thaïlandais auraient été blessés lors de l’affrontement.


En Thaïlande, le ministère des Affaires étrangères a demandé à ses ressortissants présents au Cambodge de quitter le pays.

CSH

Source: http://www.cambodgesoir.info/content.php?itemid=34927&p=


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:57


mercredi 15 octobre 2008

PREAH VIHEAR
Echanges de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge: deux morts, sept blessés


Des échanges de tirs entre soldats thaïlandais et cambodgiens ont fait au moins deux morts et sept blessés mercredi dans la région du temple sacré de Preah Vihear, au coeur d'un vif contentieux entre Bangkok et Phnom Penh.

Une réunion de responsables des armées thaïlandaise et cambodgienne se déroulera jeudi à 11H00 (04H00 GMT) en Thaïlande pour discuter des effectifs militaires et des armements, ont annoncé les deux parties, sans autres précisions.

Le ministre cambodgien des Affaires étrangères Hor Namhong a déclaré que "l'affrontement armé avait fait deux morts et deux blessés côté cambodgien".

Un haut responsable militaire thaïlandais, le général Wiboonsak Neeparn, a indiqué que cinq soldats thaïlandais avaient été blessés dans ces incidents qui ont duré au total un peu plus de deux heures, selon le général de brigade cambodgien Hom Sam Ol.



Des échanges de tirs s'étaient déjà produits début octobre dans le secteur, faisant trois blessés.

Les accrochages de mercredi ont éclaté dans plusieurs endroits d'une zone disputée à quelques kilomètres du temple majestueux de Preah Vihear, inscrit en juillet au patrimoine mondial de l'Unesco.

Les ruines de ce temple, situé sur un promontoire, relèvent de la souveraineté du Cambodge, résulte-t-il d'une décision de la Cour internationale de justice de La Haye en 1962.


Agrandir l'image
Mais une zone de 4,6 km2 en contrebas continue de faire l'objet d'un grave différend entre Bangkok et Phnom Penh. Les Thaïlandais contrôlent les principaux accès à Preah Vihear.

De nombreux secteurs n'ont pas été délimités depuis des décennies à la frontière Cambodge-Thaïlande.

La Thaïlande, autrefois appelée royaume du Siam, avait négocié toute sa frontière occidentale avec la France qui contrôlait une Indochine englobant le Cambodge et un traité avait été signé en 1907. Les Français avaient alors placé la frontière sur une ligne de partage des eaux.

Bangkok et Phnom Penh se sont rejeté la responsabilité des échanges de tirs de mercredi.

"Des soldats thaïlandais sont entrés dans notre territoire", a déclaré le général de brigade cambodgien Bun Thean, en accusant les troupes thaïlandaises d'avoir tiré les premières.

De son côté, le Premier ministre thaïlandais Somchai Wongsawat, déjà aux prises à une grave crise politique dans son pays, a vite fait état d'un "retour à la normale" à la frontière, tout en soulignant que Bangkok allait protester auprès de Phnom Penh.

"Nous ne sommes pas ceux qui ont provoqué la violence", a dit M. Somchai.

Le chef de la diplomatie thaïlandaise, Sompong Amornviwat, a indiqué à l'AFP qu'il se tenait prêt, le cas échéant, à ordonner l'évacuation de tous les Thaïlandais installés au Cambodge.

Un responsable militaire cambodgien a déclaré que dix soldats thaïlandais déployés dans la zone disputée près de Preah Vihear s'étaient rendus, affirmation démentie par le général Wiboonsak Neeparn.

Les deux pays ont refusé de communiquer les effectifs des renforts dépêchés à la frontière.

Mais une chaîne de télévision thaïlandaise a diffusé des images montrant des camions thaïlandais transportant des chars vers des zones de tensions, pendant que des militaires installaient des mortiers.

Le Cambodge avait mis en garde ces derniers jours la Thaïlande contre les risques d'un "conflit armé de grande envergure" et le Premier ministre Hun Sen avait exigé que la Thaïlande retire avant mardi quelque 80 soldats qui avaient pénétré selon lui dans un secteur contesté la veille.

Depuis trois mois, les tensions sont vives dans la région de Preah Vihear. Des nationalistes thaïlandais, qui revendiquent la propriété de ce site, ont exprimé leur colère après son inscription au patrimoine mondial de l'Unesco.

Des troupes thaïlandaises avaient pénétré dans la zone contestée de 4,6 km2 après l'arrestation par le Cambodge de trois manifestants nationalistes thaïlandais le 15 juillet. Phnom Penh avait alors mobilisé des troupes.

Mais, en août, les deux pays avaient apaisé les tensions et un millier de soldats cambodgiens et thaïlandais s'étaient retirés, ne laissant que quelques dizaines de militaires dans la zone.

Source: http://www.lexpress.fr/actualite/depeches/infojour/afp.asp?id=18895


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:57



Un troisième soldat cambodgien décédé à Preah Vihear
16-10-2008

Il a été retrouvé ce matin, longtemps après les combats. La majorité des civils a évacué la région.

Le bilan s’est alourdi à Preah Vihear. Au lendemain des affrontements qui ont fait deux morts côté cambodgien et plusieurs blessés côté thaïlandais, un troisième soldat cambodgien est à porter au nombre des victimes. Selon ses camarades qui l’ont découvert jeudi 16 octobre vers quatre heures du matin, il serait mort d’épuisement, ou selon une autre version, il aurait été intoxiqué par la fumée de son arme lourde, lors des échanges de tirs de la veille.

Les 13 militaires thaïlandais encerclé lors des combats se trouvent toujours sous la surveillance de troupes cambodgiennes, à l’intérieur de la pagode de Keo Sekha Kiri Svarak, après avoir été désarmés.

Alors que la majeure partie de la population civile a quitté la zone autour de de Preah Vihear, seuls restent ceux qui n’ont pas eu les moyens de se payer une place dans un pick up. Le prix d’un trajet vers Anlong Veng, soit environ 200 km coûte actuellement 77 000 riels par personne. Une somme trop élevée pour des familles de trois à cinq membres. Histoire de gagner un peu d’argent, les habitants des environs vendent une partie de leurs légumes aux soldats.

Les chefs militaires des deux camps ont prévu de se rencontrer dans la journée pour évoquer la situation.



Leang Delux, envoyé spécial à Preah Vihear


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:57

Poïpet se prépare au pire
16-10-2008

Face aux incertitudes liées au sort de Preah Vihear, les Thaïlandais préfèrent plier bagage.

Dans la ville frontalière de Poïpet, jeudi 16 octobre, 200 ouvriers thaïlandais, qui travaillaient à la construction d’une route reliant la ville à Siem Reap, ont laissé leur chantier en plan, pour regagner la Thaïlande.
Au marché Long Koeu, situé du côté thaïlandais de la frontière, 10 % des commerçants cambodgiens ont rouvert leur étal.

En raison de l’augmentation du trafic dû aux mouvements de la population qui souhaitait quitter la région, une place dans un véhicule se négociait aux alentours de 60 000 riels, contre 25 000 quelques jours plus tôt. Dans le même temps, le prix de l’essence a triplé, passant de 5 à 15 000 riels.
Si quelques touristes poursuivent malgré tout leur séjour dans la ville, en revanche, les Thaïlandais ont préféré abréger leurs vacances.
Im Navin, envoyé spécial à Poïpet


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:57

Le bilan humain s’alourdit à Preah Vihear
16-10-2008

Au lendemain d’affrontements qui ont causé la mort de trois soldats cambodgiens, il apparaît qu'au moins cinq Thaïlandais auraient également été tués.

Revenant sur le bilan des tirs de la veille, plusieurs soldats cambodgiens interrogés par Cambodge Soir Hebdo ont assuré qu’il y avait eu au moins cinq militaires thaïlandais tués et deux blessés, près de l’escalier menant au temple de Preah Vihear. « Deux cadavres ont été découverts hier et trois autres aujourd’hui, nous avons même aidé nos adversaires à transporter les corps », explique l’un d’entre eux.

Un soldat, armé d’un GPS, qui prenait des mesures le long de la frontière serait à l’origine des échanges de tirs. Il aurait été pris pour cible par le camp d’en face, entraînant aussitôt une réaction en chaîne à au moins trois endroits le long de la frontière khmero-thaïlandaise.

Jeudi 16 octobre, au terme de la réunion décidée hier entre les deux états-majors, cambodgien et thaïlandais, la situation est revenue à la normale à Preah Vihear.

Les chefs militaires, qui se sont rencontrés en Thaïlande, ont avant tout cherché à éviter que la situation ne s’envenime davantage. Finalement, en signe de bonne volonté, les 13 soldats thaïlandais qui avaient été encerclés, puis désarmés dans la pagode de Keo Sekha Kiri Svarak, ont été libérés en même que leurs armes leurs étaient restituées.

En ce qui concerne l’équilibre des forces, les gradés ont décidé de revenir à la situation telle qu’elle était avant les échanges de tir. A savoir, que 10 soldats de chaque pays sont autorisés à stationner dans la pagode, et 20 autres à se déployer autour.

Srey Deuk, commandant en chef des forces armées du Cambodge à Preah Vihear a qualifié ce statu quo de « bon résultat car il n’y pas de guerre », précisant que les deux forces en présence se sont mises d’accord pour ne plus ouvrir le feu.
A Preah Vihear, Leang Delux


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:58

Poïpet : vers un retour à la normale des échanges commerciaux entre le Cambodge et la Thaïlande
17-10-2008

Une réunion des militaires des deux camps a eu lieu jeudi 16 octobre, alors que les commerces cambodgiens sont tous fermés.

En parallèle de la réunion du jeudi 16 octobre, entre les chefs d’état major cambodgien et thaïlandais en charge de la région de Preah Vihear, à Poïpet, les commandants militaires se sont également entretenus pendant deux heures. Ils se sont engagés à « normaliser la situation et les échanges commerciaux entre les deux pays ».

Il était temps, de l’avis du chef de la commune de Poïpet, San Sean Hour qui rappelle que : « 99 % des habitants de la ville vivent des échanges et du commerce avec la Thaïlande ». Selon lui , si la situation perdure, la population risque d’être très rapidement confrontée à des problèmes d’ordre financier.
Par exemple, les petits porteurs de marchandises ne gagnent plus que 5000 riels en moyenne par jour, contre 20 000 auparavant.

Au rang des difficultés auxquelles la population doit faire face se trouve aussi la question de l’alimentation. Dans la partie cambodgienne, la majorité des petits restaurants de rue et des marchés sont pour l’instant fermés, suite au départ de nombreux civils. Alors que de l’autre côté de la frontière, tout est ouvert.


A Poïpet, Im Navin


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:58

« Pas de nouveaux affrontements », promet Ke Kim Yan
17-10-2008

Le commandant général de l’armée, en visite à Preah Vihear, a ordonné aux soldats cambodgiens d’éviter tout accrochage.



Ke Kim Yan, commandant général de l’armée, et son adjoint Meas Sophea, se sont rendus à PreahVihear auprès des soldats déployés autour du temple, a constaté sur place « Cambodge Soir hebdo ».

Le commandant général a confirmé que la situation était redevenue calme, et que les responsables militaires des deux armées s’étaient rencontrés jeudi 17 octobre pour se mettre d’accord sur les mesures à prendre afin d’éviter tout incident.

« Les deux armées doivent rester en contact régulier, a ordonné Ke Kim Yan. Elles ne doivent pas tirer en cas de mouvement suspect observé de l’autre côté, mais doivent se contacter dans ce cas. »

Les armées devraient par ailleurs s’éloigner l’une de l’autre, a-t-il indiqué.

« Le Premier ministre recommande d’éviter tout affrontement, en attendant le résultat des négociations. Mais il est normal que notre armée reste prête à se défendre », a ajouté Ke Kim Yan.


À Preah Vihear, Leang Delux


Dernière édition par LoLo le Lun 2 Fév - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 22:59

Don de Norodom Sihanouk aux victimes de Preah Vihear
17-10-2008

Le roi père offre 1 000 dollars à la famille de chaque Cambodgien tué et 500 dollars à chaque blessé.



Un don de 1000 dollars de la fortune personnelle du roi père sera versé à chaque famille de Cambodgien militaire, policier ou civil « tué par les Thaïlandais » ou « mort accidentellement » dans la zone frontalière de Preah Vihear, demande Norodom Sihanouk dans un fax adressé jeudi 16 octobre à Kong Samol, ministre du palais royal et rendu public vendredi 17 octobre.

L’ex-souverain souhaite apporter « son argent et son secours » aux victimes du conflit.

Au moins trois militaires cambodgiens ont trouvé la mort lors des affrontements de la journée de mercredi 15 octobre, dont l’un d’entre eux probablement intoxiqué par des vapeurs se dégageant de son lance-roquettes B-40.



A.L.G.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:07

Hun Sen privilégie le dialogue bilatéral
17-10-2008

Le Cambodge et la Thaïlande n’ont pas épuisé leurs mécanismes de résolution des conflits, a déclaré le Premier ministre, soucieux de ne pas impliquer l’Asean.



Hun Sen souhaite que le Cambodge et la Thaïlande poursuivent le dialogue pour résoudre la question de Preah Vihear, a-t-il indiqué aux journalistes vendredi 17 octobre à l’issue du Conseil des ministres.

« Je remercie l’Indonésie pour sa proposition de médiation de la part de l’Asean, mais le moment opportun n’est pas venu », a estimé Hun Sen, ajoutant que les deux pays disposaient des mécanismes adéquats pour résoudre la question frontalière.

La situation est redevenue calme ce matin dans la zone du temple, en partie grâce à plusieurs rencontres entre les deux parties, selon le chef du gouvernement.

Hun Sen se rendra à Nanning, en Chine, les 22 et 23 octobre, à l’occasion de l’Exposition Chine-Asean, dont le Cambodge est cette année l’invité d’honneur. Il poursuivra son voyage en Chine à Pékin, lieu où se tiendra le 7e sommet Asean-Union européenne les 24 et 25 octobre.

Interrogé à la sortie du Conseil des ministres sur la démonstration de force côté thaïlandais, Hun Sen s’est dit peu impressionné : « Nous connaissons d’autant mieux ces armes que nous en avons été victimes », a-t-il affirmé.

Concernant l’accusation relayée par les médias thaïlandais selon laquelle le Cambodge aurait été aidé par d’ « autres États » lors de l’incident, Hun Sen a parlé de « mépris pour le peuple cambodgien » : « De toute façon, j’estime que ce qui s’est passé est un accrochage, pas un conflit », a-t-il ajouté.

La Thaïlande a par ailleurs accusé le Cambodge d’avoir planté des mines le long de la frontière, sur lesquelles deux soldats thaïlandais – des démineurs selon la Thaïlande – ont sauté le 6 octobre, se blessant gravement. « Le Cambodge est signataire de la convention d’Ottawa sur l’interdiction des mines antipersonnel, et souffre beaucoup des mines », a avancé le Premier ministre en gage de sa bonne foi. « Ces mines sont de fabrication soviétique et ont été implantées dans les années 1980. »

Selon le gouvernement thaïlandais, le terrain sur lequel ces mines ont explosé avait été déminé préalablement.

Le ministère cambodgien des Affaires étrangères a de son côté estimé qu’en conduisant des opérations de déminage de façon unilatérale sur la frontière, le Thaïlande a violé les accords khméro-thaïlandais de 2002, 2006 et 2008.

Le bilan officiel de Preah Vihear est toujours de trois morts côté cambodgien. Les cinq morts thaïlandais auxquels des militaires cambodgiens ont fait allusion n’avaient pas encore été confirmés par Bangkok vendredi 17 octobre après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:07

ça date du 16, trouvé sur l'EXPRESS


Les soldats cambodgiens et thaïlandais patrouillent ensemble
Par LEXPRESS.fr, mis à jour le 16/10/2008 15:39:06 - publié le 16/10/2008 14:49


REUTERS/Chor Sokunthea

Les affrontements de mercredi au temple Preah Vihear ont eu lieu sur un site classé au patrimoine mondial de l'Unesco en juillet dernier.


Afin d'éviter un nouvel incident entre les forces armées cambodgiennes et thaïlandaises, les deux pays ont choisi d'effectuer des patrouilles communes sur le site frontalier de Preah Vihear, théatre de combats meurtriers ce mercredi. Mais le litige politique entre les deux Etats reste entier.
Thaïlande et Cambodge ont décidé jeudi d'effectuer des "patrouilles conjointes" au lendemain d'incidents meurtriers à leur frontière commune, sans réaliser de percée significative sur leur différend autour d'un temple sacré qui cristallise les tensions.

Deux soldats cambodgiens ont été tués mercredi dans des échanges de tirs et au moins neuf autres militaires ont été blessés de part et d'autre. Dans ce contexte, les Etats-Unis, l'Union européenne et le secrétaire général de l'ONU ont appelé à la retenue.

Jeudi, de hauts gradés des deux pays se sont donc rencontrés pendant cinq heures près de la frontière, côté thaïlandais.

"Nous allons introduire des patrouilles conjointes pour éviter une répétition de ce genre d'incident", a affirmé le général thaïlandais Wiboonsak Neeparn.

Pas de progrès sur le plan politique

Le ministre cambodgien de la Défense Tea Banh a salué ce "bon résultat", estimant que chaque pays ne pouvait "patrouiller individuellement car cela pourrait conduire à une incompréhension".

L'armée cambodgienne a également annoncé qu'elle avait libéré 13 soldats thaïlandais qui s'étaient rendus durant les incidents de la veille.

Toutefois, des responsables des deux pays ont souligné que la rencontre militaire de jeudi n'avait apporté aucun progrès majeur sur le fond, que ce soit sur le contentieux frontalier autour du temple de Preah Vihear ou sur les déploiements de troupes dans la région.

"Il n'y a pas eu beaucoup de progrès lors de la rencontre, mais les deux parties sont convenues de rester sur leurs positions", a dit le général Wiboonsak, ajoutant que la Thaïlande n'avait pas l'intention de retirer une quelconque arme lourde.

L'officier thaïlandais a indiqué que de hauts responsables des deux pays reprendraient les discussions le 21 octobre à Siem Reap, au Cambodge, mais il n'a pas exclu de nouveaux incidents.

"La Thaïlande tient sa promesse (de retenue), mais si le Cambodge ne la tient pas, (des échanges de tirs) pourraient se reproduire", a-t-il dit.

L'Unesco est "préoccupé"

Le général cambodgien Srey Deok a indiqué de son côté que Thaïlandais et Cambodgiens étaient d'accord pour ne pas recourir aux armes, mais a confirmé que ses troupes ne bougeraient pas.

Dans le même temps, Koïchiro Mtsuura, le directeur général de l'Unesco, s'est dit "très préoccupé" par la situation actuelle et "s'associe au désarroi exprimé par le secrétaire général" de l'Onu, Ban Ki-Moon, face à l'impasse politique actuelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:07

Le Cambodge se défend d’avoir miné la frontière
18-10-2008

Vendredi 17 octobre, lors d’une conférence de presse, le gouvernement du royaume a invité les organisations de déminage à prendre la parole pour démentir les accusations formulées par la presse thaïlandaise. Celle-ci a en effet prétendu que le Cambodge avait posé de nouvelles mines à la frontière.



Halo Trust, le CMAC et la CMAA (respectivement le Centre et l’Autorité d’action contre les mines au Cambodge) étaient réunis pour expliquer à la presse la situation sur le terrain. Celui-ci est encore truffé de mines posées lors de la guerre civile malgré les efforts du pays. Sam Sotha, secrétaire général de la CMAA a rappelé que le Cambodge et ses partenaires ont dépensé entre 40 et 50 millions de dollars pour déminer le pays.

« Pourquoi poserions-nous des mines à nouveau ? Cela irait à l’encontre de notre propre volonté », a-t-il dit, avant d’insister sur le fait que ces dernières sont antérieures à la convention d’Ottawa. Le Cambodge fait en effet parti des 121 pays qui ont signé en 1997 cette convention pour la suppression des mines antipersonnel.

Le « Bangkok Post » avait proféré ces accusations après l’incident du 6 octobre à Preah Vihear. Deux soldats participant à une incursion thaïlandaise sur le territoire cambodgien avaient sauté sur des mines.



Ky Soklim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:08

Hun Sen rencontrera Somchai vendredi à Pékin
22-10-2008

La question frontalière entre le Cambodge et la Thaïlande devrait être abordée, selon le porte-parole du ministère des affaires étrangères.


Le Premier ministre Hun Sen aura une entrevue avec son homologue thaïlandais Somchai Wongsawat à l’occasion du 7e sommet Asean-Union européenne, qui se déroulera à Pékin les 24 et 25 octobre, voyage au cours duquel il devrait également rencontrer Norodom Sihanouk, qui subit des soins dans la capitale chinoise.

La rencontre, qui aura lieu le 24 octobre, devrait permettre d’aborder la question du litige frontalier, a indiqué le porte-parole de la diplomatie khmère Koy Kuong.

Les deux commandements militaires des régions concernées se rencontreront la veille à Siem Reap pour évoquer le redéploiement des troupes stationnées dans et autour de la pagode de Preah Vihear.

Selon l’accord entre les deux pays, dix soldats de chaque pays sont déployés à l’intérieur de la pagode, et vingt à l’extérieur.

Le 15 octobre, jour de l’accrochage meurtrier, treize soldats thaïlandais ont été faits prisonniers avant d’être relâchés. Si dix militaires thaïlandais ont depuis repris position à l’intérieur de la pagode, aucun n’est revenu occuper les alentours immédiats du bâtiment.



Leang Delux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:08

Échec des pourparlers à Siem Reap
23-10-2008

Les responsables militaires participaient à la réunion sur la coopération frontalière le 23 octobre, mais la partie thaïlandaise s'est déclarée "incompétente" lorsque le problème frontalier a été abordé.




Le commandant Chea Morn, responsable de la zone militaire n°4 du Cambodge, et le lieutenant Wiboonsak, représentant des autorités militaires thaïlandaises de la zone n°2, se sont rencontrés jeudi 23 octobre à Siem Reap.

Ces réunions entre les représentants des régions frontalières (Siem Reap, Oddar Meanchey, Preah Vihear et Kampong Thom pour le Cambodge, Surin, Boreiram, Ubon et Sisaket pour la Thaïlande) ont lieu régulièrement pour aborder les thématiques de l’économie et de la sécurité.


"Lorsque nous avons évoqué la question frontalière, vers 15h, la partie thaïlandaise a mis fin à la réunion, estimant qu'elle n'était pas compétente pour traiter de cette question", a indiqué un participant cambodgien à cette réunion, à "Cambodge Soir Hebdo".


« Normalement, lors de ces réunions, nous discutons surtout du commerce et du tourisme, mais cette fois-ci, nous nous concentrerons sur la tension frontalière », avait indiqué dans la matinée Neang Phath, secrétaire d’État au ministère de la Défense.


Il s’agit de la 11e réunion de ce type. Les participants devraient se réunir à nouveau vendredi 24 octobre, sans que l'ordre du jour ne puisse être pour l'instant établi avec certitude.


Hun Sen et Somchai Wongsawat devraient pour leur part aborder le dossier de Preah Vihear vendredi 24 octobre à Pékin, où ils se sont rendus dans le cadre du sommet Asean-Union européenne.


À Siem Reap, Ung Chamroeun


La Thaïlande et le Cambodge se retirent de Sala Trimuk
23-10-2008

Les troupes des deux pays s’étaient déployées dans cette zone frontalière du Cambodge, du Laos et de la Thaïlande.


Les soldats cambodgiens et thaïlandais se sont retirés dans la matinée de jeudi 23 octobre de Sala Trimuk, dans la région de Preah Vihear, a indiqué Srey Doeuk, commandant de l’unité 12 des Forces armées royales khmères (Fark), à « Cambodge Soir hebdo ».

« Les Thaïlandais, qui sont arrivés dans la zone il y a un mois, se sont retranchés dans leur caserne, et nous, qui étions là depuis très longtemps, avons fait de même », a-t-il ajouté.

Mardi 21 octobre, le directeur général du département thaïlandais des traités et affaires juridiques, Virachai Plasai, avait publié un communiqué protestant contre les militaires cambodgiens, dont il affirmait qu’ils avaient pénétré dans la zone « le 18 septembre 2008 ».



Leang Delux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:09

Phnom Penh et Bangkok promettent de rester sages
26-10-2008

Les deux Premiers ministres se sont rencontrés vendredi 24 octobre en Chine, en marge du sommet Asie - Europe (Asem), afin d’évoquer la situation à Preah Vihear.




Les deux chefs de gouvernement se sont engagés à ne plus avoir recours aux armes pour régler les conflits frontaliers entre leurs deux pays. Cette annonce est le seul élément concret venu ponctuer leur entrevue. Pour le reste, le dossier Preah Vihear ne se débloque toujours pas. Malgré tout, Hor Nam Hong, ministre des affaires étrangères cambodgien et son homologue thaïlandais, Sompong Amornvivat se disent optimistes. A l’issue de la rencontre, ils ont confié à la presse que Hun Sen et Somchai Wongsawat s’étaient « mis d’accord » pour que « l’accrochage » du 15 octobre « ne devait plus se reproduire ». L’échange de tirs entre les militaires avait fait, de sources officielles, trois morts côté cambodgien et un, côté thaïlandais.

Ces déclarations apaisantes font suite à une réunion entre chefs militaires des deux camps, qui s’est tenue à Siem Reap les 23 et 24 octobre. Là aussi, les deux pays ont assuré qu’ils n’utiliseraient plus les armes pour résoudre leurs différends.

Quoi qu’il en soit, ces discours très diplomatiques ne convainquent plus grand monde. Depuis des mois, les dirigeants des deux pays multiplient les paroles rassurantes, sans que, sur le terrain, le moindre début de solution n’apparaisse.

Pen Bona
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:09

La Thaïlande nie avoir endommagé le temple de Preah Vihear
27-10-2008

Les autorités thaïlandaises ont démenti dimanche 26 octobre les allégations de certains organes de presse concernant des dommages causés au temple par leurs troupes lors des accrochages du 15 octobre.

Des tirs de roquettes auraient atteint l'escalier qui mène au temple, causant des dommages aux statues de Nâga qui l'ornent de part et d'autre. Les autorités du Cambodge envisageraient en conséquence de porter plainte auprès de l'Unesco. Ce sont les deux informations, reprises par certains médias, que le ministère des Affaires étrangères Thaïlandais entend démentir. Dans son communiqué de presse, il affirme qu'une enquête a été menée en coopération avec les autorités de la 2ème Région militaire de l'Armée royale de Thaïlande (région de Sisaket, frontalière du temple de Preah Vihear) et conduirait à des conclusions très divergentes.

D'après le communiqué, dans la journée du 15 octobre les soldats Thaïlandais, conformément aux instructions reçues, n'ont fait usage que d'armes légères. Par contre, ils ont subi le feu des troupes cambodgiennes, appuyées de tirs au lance-roquettes (de type RPG) et autres armes sans recul. Des roquettes auraient frappé un point proche des deux statues mentionnées, blessant par ailleurs deux soldats Thaïlandais. D'autres engins de ce type ont été tirés dans l'enceinte du Parc national de Phra Viharn par l'armée cambodgienne. L'Armée royale thaïlandaise serait en possession de deux de ces munitions, non explosées, tombés dans le Parc. Elles sont conservées à titre de preuve par les autorités de Bangkok.

CSH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:09

Le Cambodge veut protéger Preah Vihear par des panneaux
29-10-2008

Des sigles rappelant l’inscription du temple au patrimoine mondial vont être implantés autour du site pour éviter sa dégradation en cas de conflit.


Des panneaux de trois sortes différentes vont être implantés autour du temple de Preah Vihear, a indiqué Phay Siphan, porte-parole du Conseil des ministres à « Cambodge Soir Hebdo ».

Le premier sera celui du patrimoine mondial de l’Unesco, le second celui du bureau de l’Unesco au Cambodge et le troisième représentera le logo de la Convention de la Haye de 1954 pour la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé.

« Les Thaïlandais seront invités à participer à l’implantation de ces panneaux, a indiqué Phay Siphan. La Thaïlande est membre de l’Unesco. »

Une conférence de presse sera organisée sur le site du temple le 7 novembre.

Lors de l’accrochage du 15 octobre, des roquettes ont endommagé les statues de l’escalier menant au temple. Le Cambodge a alors envisagé de porter plainte auprès de l’Unesco, alors que Bangkok niait avoir employé des armes lourdes.


Leang Delux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:10

avec du retard... :-D

Crise thaïlandaise: le dossier Preah Vihear en suspens
28-11-2008

L’accord trouvé à Siem Reap le 12 novembre n’a pas été ratifié par Bangkok en raison de la crise politique en Thaïlande, a regretté Hor Namhong.



La crise thaïlandaise a des effets négatifs sur le règlement du conflit de Preah Vihear, a regretté le chef de la diplomatie cambodgienne vendredi 28 novembre, à son retour d’une visite officielle à Vientiane, au Laos.

« L’Assemblée thaïlandaise devait organiser une session pour adopter l’accord résultant de la rencontre de Siem Reap le 12 décembre, mais la réunion a été reportée en raison d’une manifestation d’opposants autour du Parlement », a indiqué Hor Namhong.

À Vientiane, le ministre des Affaires étrangères a participé à une réunion tripartite (Cambodge-Viêtnam-Laos) à l’issue de laquelle les trois premiers ministres ont demandé au secrétaire général de l’Asean, Surin Phitsovann, d’étudier un éventuel report du sommet des Dix, qui doit se tenir à Chiang Mai le 13 décembre.

« Pour moi, le report est nécessaire en raison des troubles qui agitent la Thaïlande », a ajouté Hor Namhong.

À l’occasion de cette réunion, le Cambodge, le Viêtnam et le Laos ont signé un accord pour le développement de la zone transfrontalière qui comprend trois provinces laotiennes, quatre provinces vietnamiennes et trois provinces cambodgiennes (Rattanak Kiri, Mondul Kiri, Stung Treng). Le Japon a promis de contribuer au développement de cette zone, à hauteur de 20 millions de dollars.

À l’issue d’une rencontre bipartite entre le Cambodge et le Laos, les deux premiers ministres ont réaffirmé leur accord quand à la délimitation de la frontière, indiquant que 121 bornes avaient déjà été implantée, et que les 24 dernières le seraient au cours de l’année 2009.

« Historiquement, le Cambodge a toujours eu des relations plus pacifiques avec le Laos qu’avec ses autres voisins », a affirmé Hor Namhong.

Un accord sur l’installation d’une zone commerciale transfrontalière dans la région de Kratie a été signé avec le Laos.

Le Premier ministre laotien, Bouasone Bouphavanh, a par ailleurs remercié Hun Sen d’avoir autorisé son pays à faire transiter des marchandises par les ports de Phnom Penh et Sihanoukville.


Leang Delux

LoLo "vous vous en doutiez sans doute et l'actualité l'a laissé comprendre également...le différent politique laisse dans l'ombre de futures heures sanglantes à venir ?

Bref, souhaitons que tout le monde se resaisisse et que la paix jaillisse de leurs coeurs..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:10

Preah Vihear : mise au point sur la querelle au sujet de l'utilisation de mines
18-12-2008

Lors du conflit opposant le Cambodge à la Thaïlande autour du temple de Preah Vihear, deux soldats thaïlandais ont été blessés le 6 octobre par l'explosion d'une mine anti-personnel. Les autorités de Bangkok exigent de savoir pourquoi des mines ont été posées.

La zone rouge n'est pas déminée. Document du Cmac.Au cours du 9 ème Congrès des pays signataires de la convention d'Ottawa qui s'est déroulé du 24 au 28 novembre à Genève, les représentants thaïlandais ont accusés directement l'armée cambodgienne d'avoir posé des mines lors du conflit larvé opposant les deux pays depuis le mois de juillet, en contradiction formelle des accords internationaux sur le sujet. La situation a dégénéré en conflit armé le 15 octobre.


Les autorités de Bangkok ont exigé lors du 9ème Congrès des explications claires sur les raisons d'un tel acte, et ont demandé la formation d'un comité tripartite chargé de mener une enquête sur le terrain.


Pour situer le contexte, il faut rappeler que cet incident à eu lieu à 1 500 mètres à l'intérieur des frontières cambodgiennes, près du Phnom Trap. Tout au moins si l'on respecte le tracé des frontières reconnues internationalement, et contesté par la Thaïlande. Car les autorités de ce pays semblent, dans cette affaire, se référer à une carte de leur crue, dressée unilatéralement et qui place l'incident chez eux. La gravité de leur accusation réside dans l'affirmation que ce sont des mines nouvellement posées qui sont à l'origine de l'accident.


Jeudi 18 décembre une table ronde organisée par le Club des journalistes cambodgiens sur cette polémique a permis de connaître la position de Phnom Penh dans cette affaire. Des représentants du Cmac (Cambodian mine action center) et de l'autorité en charge des mines ont fait une mise au point concernant les accusations portées par Bangkok, ainsi que la position du gouvernement cambodgien.


Selon Heng Ratana, directeur général adjoint du Cmac, les deux points soulevés par les Thaïlandais sont rejetés par Phnom Penh. « Premièrement, l'incident s'est déroulé dans le territoire cambodgien, dans une zone minée lors de la guerre civile des années 1980, il n'y a pas lieu de parler de pose récente d'engins explosifs. Deuxièmement, former une commission tripartite est sans objet, incluant par ailleurs les Thaïlandais, pour mener l'enquête de terrain. L'État cambodgien est souverain sur son territoire et a toutes compétences pour résoudre cette affaire », a-t-il expliqué.
Heng Ratana a ajouté que le Cambodge, dans un souci de conciliation, a pris l'initiative de former un comité, pour répondre à ces accusations. D'après lui, le royaume ne peut accepter les accusations portées à son encontre. « C'est alors à la Thaïlande d'apporter des preuves. Nous les attendons toujours », a-t-il lancé.

Dans un rappel de l'action de déminage entreprise dans cette région, il a été précisé que les abords du temple de Preah Vihear ont été nettoyés, de l'an 2 000 à aujourd'hui, par l'action conjointe du Cmac et de Halo Trust. Ce sont plus de 9 300 mines qui ont été découvertes et neutralisées. Mais la zone dans laquelle ont sauté les soldats thaïlandais n'a pas encore été sécurisée.


Au Cambodge, depuis 1992, ce sont 800 000 mines et 1,5 million d'UXO qui ont été neutralisés, sur une surface de 50 000 km2.


Leang delux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
LoLo
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 41
Localisation : Marseille
Ce que tu attends de ce site : De belles rencontres
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   Lun 2 Fév - 23:11

Le PDH empêché de se rendre à Preah Vihear
06-01-2009

Le Parti des droits de l’homme critique le gouvernement, après que trois députés d’opposition se sont vu refuser l'accès au temple par l'armée.


Les trois députés du Parti des droits de l’homme (PDH) n’ont pas pu se rendre sur le site de Preah Vihear le 2 janvier afin de distribuer des dons aux militaires, car l’armée les en a empêchés, indique le PDH dans un communiqué daté du 5 janvier.

« Cela montre que la lettre de mission signée par le président de l’Assemblée nationale n’a aucune valeur, car les militaires ne la respectent pas », est-il précisé.

Selon le PDH, le gouvernement veut empêcher l’opposition de rencontrer les soldats car « il n’a pas de solution à la crise ».

« Les temples appartiennent aux Cambodgiens, pas à un individu ou à un parti politique, relève le PDH. C’est le rôle du gouvernement d’assurer la sécurité pour tous les patriotes qui souhaitent se rendre au temple. »

Le parti de Kem Sokha, qui n’a pas été autorisé à former un groupe parlementaire car il ne dispose que de 3 députés, poursuit en ironisant : « Les députés doivent-ils aussi être au moins dix pour se rendre au temple ? »

Srey Doeuk, commandant de la division 3 à Preah Vihear, a justifié l’interdiction faite aux députés PDH par des travaux de rénovation. « L’accès au temple est fermé pour tout le monde, a-t-il indiqué. Les élus du PDH n’ont pas voulu écouter nos explications. »



Ung Chamroeun source CAMBODGE SOIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://CHANDAsia.bbfr.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Echange de tirs à la frontière Thaïlande-Cambodge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hong kong / thailande ...
» Police RU-Thaïlande contre l'abus des enfants
» En Thaïlande, les «selfies de seins» seront punis de 5 ans de prison
» Carnet de voyage: la Thaïlande
» ECHANGE DE PATRONS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHANDAsia :: BLABLAsian :: Radio Shangaï-
Sauter vers: